L'Iconographie du Roman de Renart

J. F. Flinn

in Aspects of the Medieval Animal Epic, Louvain: Leuven University Press, 1975, 257-264

"Dans l'introduction de son album consacre aux romans arthuriens, Arthurian Legends in Medieval Art, R. S. Loomis avait souligne l'importance dans l'etude de la litterature medievale de rapprocher cette litterature des scenes qu'elle avait inspirees aux artistes, aux peintres et aux sculpteurs du Moyen Age. Cette comparaison peut en effet apporter des renseignements precieux sur l'oeuvre litteraire, sur ses origines, la date de composition, sa popularite et sa signification pour les gens de l'epoque. Plus recemment le magnifique ouvrage de Madame Lejeune et de Monsieur Stiennon nous a revele la richesse de l'iconographie de la Chanson de Roland. Le Docteur Varty nous a montre l'importance de l'iconographie de Renart en Angleterre, d'abord il y a quelques annees dans son bel album, et aujourd'hui dans sa communication. Dans d'autres pays d'Europe l'iconographie demontre l'interat qu'on portait pendant des siecles, non seulement au Roman de Renart francais, mais aussi a ses continuations et aux differentes versions dans d'autres langues. On trouve des exemples de cette iconographie en France, en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Suisse, en Italie et en Espagne. Des textes du Moyen Age confirment bien l'engouement des gens de l'epoque pour les reproductions de Renart et de ses aventures. Dans la Branche XIII du Roman de Renart, Renart et les peaux de goupils, figure la description de la chambre d'un riche chatelain, ou etait sculpte, a cote de " toutes les bates et tous les oiseaux du monde", la tres celebre Procession de Renart de la Branche XVII. La Branche XIII appartient au groupe des branches posterieures, qui datent de la premiere moitie du XIIIe siecle; La Mort et la Procession de Renart avait, en effet, inspire les peintres et les sculpteurs jusqu'a la fin du Moyen Age." - Flinn

Language: French


  

Last update December 6, 2021